Septembre 1979 (31) – l’incendie d’un club de Chapais qui a fait au moins 42 morts et une cinquantaine de blessés dans la nuit de Nouvel An de 1980

11 juillet 2013

SUR LA LIGNE DU FEU

Image de prévisualisation YouTube

 

À l’approche des Fêtes de fin d’année, il nous apparaît important de rappeler aux membres de la communauté universitaire les dangers pouvant résulter de l’utilisation d’arbres ou de branches naturels, de circuits électriques surchargés, d’installations temporaires ou défectueuses et de l’utilisation de décorations de Noël produites à partir de matériaux inflammables.

À titre d’exemple, l’incendie de Chapais, survenu dans la nuit du 31 décembre 1979 au 1er janvier 1980, a fait 48 morts. Le feu, qui aurait été déclenché dans des guirlandes de sapin séché, a rapidement bloqué l’accès à l’entrée principale.

L’article 18 du règlement sur la sécurité dans les édifices publics (S-3, r. 4) interdit l’utilisation de sapins ou de branches d’arbres résineux, de nitrocellulose ou papier crêpé non traité dans tout lieu de rassemblement public. D’autres précautions doivent également être prises. En voici quelques unes :

fichier pdf Décorations

.

1979 (31 décembre) Tragédie mortelle ; acte criminel ; incendie d’un club social allumé par Florent Cantin, 21 ans, lors d’une danse du Nouvel-An ; bilan : 48 morts ; Florent Cantin est par la suite reconnu coupable d’homicide involontaire et condamné à une peine d’emprisonnement de 2 ans moins 1 jour.
http://www.memoireduquebec.com/wiki/index.php?title=Chapais_(municipalit%C3%A9_de_ville)

 

Le 1er janvier 1980 vers 1 heure 30 du matin, un incendie ravage la salle communautaire Opémiska lors d’une célébration du nouvel an et fait 48 morts (41 le soir du drame et 7 n’ayant pas survécu à leurs blessures) ainsi qu’une cinquantaine de blessés

Cet incendie était le pire à survenir au Québec depuis plus de 40 ans. Le feu, qui aurait été déclenché dans des guirlandes de sapin séché, a rapidement bloqué l’accès à l’entrée principale. Plusieurs personnes réussissent à s’échapper à temps, mais cette tragédie laisse de profondes cicatrices dans la communauté de Chapais. Quelques dignitaires, dont le premier ministre René Lévesque, se déplacent pour offrir leurs condoléances aux familles des victimes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chapais_(Qu%C3%A9bec)

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

testankana |
novaterra |
petipiou1806 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOUR ANTOINE et CLEOPATRE
| dearlove
| Le Bricabrac Schizophrénique