1er mars 1965 : Une explosion au gaz naturel tue 28 personnes

4 octobre 2012

SUR LA LIGNE DU FEU

Tout un pâté de maison soufflé par une formidable déflagration due à une fuite de gaz naturel (ch4)!

47 ans auparavant, survenait cette tragédie à Ville Lasalle.

Je me souviens toujours que mon père pompier secouriste au sein de la protection civile se rendait à ville Lasalle pour faire des recherches de personnes, et en fouillant les débris, pensant avoir découvert une poupée, un jouet d’enfant… Mais, il venait de découvrir en vérité, une petite fille complètement calcinée…!

De retour à la maison complètement retourné de sa découverte, il me dit que jamais il n’oublierait l’horreur de vivre une semblable catastrophe causé par une fuite de gaz naturel du (CH4) conventionnel ou non–conventionnel, soit du gaz de schiste dont on fait tant d’éloges de nos jours….

Il reconnaissait de fait que le gaz naturel est une bombe en puissance qu’il nous faut maîtriser et contrôler, pour éviter des catastrophes de la même ampleur !… (Voyez les photos consternantes de cet évènement survenu en l’espace de quelques secondes dans l’article ci-dessous)

Quand gaz Métro prétend que ses installations sont sans dangers !

Je me souviens du visage de mon père et des nombreuses victimes de cette catastrophe qui a soufflé tout un pâté de maison en un instant !

Et dire, que les tenants du gaz de schiste nous prennent pour des environnementalistes fanatiques lorsque nous préventionnistes en incendies, leurs rappelons les incidences certaines que nous connaîtrons si nous allons plus avant dans le développement de cette filière !

En Pennsylvanie, les Américains doivent installer un évent d’évacuation de méthane à leur maison pour éviter une déflagration, tellement les fuites de gaz migrent dans les sous-sols de leurs demeures et par les conduites d’eau potable (puits artésien ou de surface).

Il faut dire NON au GAZ DE SCHISTE pour éviter des hécatombes à répétition tels que celle d’il y’a 45 ans … 

Je me souviens trop bien du visage de mon père à son retour pour ne pas dire NON AU GAZ DE SCHISTE … !!! Et oui au moratoire complet sur l’exploitation et l’exploration du gaz de schiste au Québec.

Claude Lachapelle préventionniste en sécurité civile,

Pour en savoir davantage, naviguez sur ce site : http://parcequecesttoi.unblog.fr/

Amicalement Claude

Une explosion au gaz naturel tue 28 personnes

1er mars 1965 : Une explosion au gaz naturel tue 28 personnes dans SUR LA LIGNE DU FEU 123

Le premier mars 2010, c’est le 45e anniversaire de l’explosion du LaSalle Heights qui tue 28 personnes principalement des femmes et des enfants. Tous les LaSallois qui ont vécu dans notre ville à cette époque se souviennent de cet événement dramatique. Ce jour-là, un jeune garçon a sept ans. Il devait fêter son septième anniversaire de naissance, mais il connaît la pire tragédie pour un enfant : perdre sa mère. En effet, l’explosion tue sa mère qui est dans la cuisine et épargne sa sœur qui est dans le salon.

Le premier mars 1965, La Presse titre : Une explosion pulvérise un bloc de 36 logis à Ville LaSalle. Le matin du premier mars à 8 h 5, une petite déflagration se produit dans une cave du 0367 Bergevin. Elle met en danger l’édifice situé à l’angle des rues Bergevin et Jean-Milot. Une minute plus tard, l’explosion d’une grande violence détruit les immeubles qui portent les numéros 0365, 0363 et 0361. L’incendie se déclare et consume rapidement l’ensemble des habitations. À 8 h 25, les pompiers arrivent sur les lieux et presque au même moment aussi une centaine de marins du Dépôt naval de la rue Dollard se présentent pour fouiller les décombres à la recherche des victimes.

 

Plus de 1000 personnes se rendent sur les lieux pour offrir leur aide aux sinistrés. L’école Clément située non loin du drame sert de centre de secours. L’endroit recueille par la suite les dons et l’aide aux victimes. La Croix Rouge procède à une collecte de sang tandis que la Protection civile de Montréal s’occupe du regroupement des familles. Certains pères de famille ne savent pas encore l’étendue du drame, la plupart étant partis au travail.

Au cours de l’après-midi du drame, le premier ministre du Québec, Jean Lesage, le Procureur général, Claude Wagner et le député du comté de Jacques-Cartier et ministre des Transports et Communication, Claire Kirkland-Casgrain viennent constater l’ampleur de dégats.

Dans les jours qui suivent, on crée un fonds de secours aux sinistrés, et l’Hôtel de Ville de LaSalle, rue Strathyre, sert de quartier général. Un téléthon s’organise à la radio et à la télévision ce qui permet de recueillir 125 000 $. Si on ajoute tous les dons, c’est un total de 600 000 $ qui est destiné aux victimes.

La Commission d’enquête instituée par le gouvernement provincial siège du 18 mars au 30 avril 1965. Elle est présidée par Me Pierre Bolduc. En novembre 1965, la Commission conclut que le désastre est dû à une fuite de gaz naturel qui provenait de la fissure d’un tuyau d’alimentation de six pouces de diamètre, propriété de la Corporation de Gaz naturel du Québec. Ce tuyau passait sous la rue Clément jusqu’à la rue Jean-Milot, derrière les logements de la rue Bergevin. Le bilan s’élève à 28 morts, 10 adultes et 18 enfants, 39 blessés et 200 sans-abris. L’explosion et l’incendie qui suivit résultent de l’effet du gaz naturel (méthane-air) produit dans la cave du 0367 Bergevin où trois ouvriers réparaient les crevasses dans les fondations. L’explosion a eu lieu dans la cave du 0365 Bergevin. Les trois ouvriers furent blessés, mais ont survécu à la déflagration.

Ce n’était pas la première explosion mortelle à LaSalle. En 1956, une autre tragédie dans le secteur LaSalle Heights tue sept personnes de la rue des Oblats à la suite d’un accident qui concerne le bris d’une conduite de gaz par une niveleuse. Ces tragédies laissent des séquelles au sein des familles. Les survivants conservent en mémoire l’événement qui peut refaire surface à moment ou l’autre de leur vie. Toute tragédie qui arrive soudainement porte en elle les germes d’un traumatisme chez les personnes : tremblement de terre, bombardement, explosion, incendie, etc. Si vous me permettez un parallèle avec une situation actuelle, n’oublions pas les victimes d’Haïti, ils ont encore besoin de notre aide.

Denis Gravel
Une explosion au gaz naturel tue 28 personnes

Publié le 26 Février 2010
Publié le 15 Avril 2010
http://www.messagerlasalle.com/Societe/L%26rsquohistoire-de-LaSalle/2010-02-26/article-1018620/Une-explosion-au-gaz-naturel-tue-28-personnes/1
 

 

 

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

testankana |
novaterra |
petipiou1806 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | TOUR ANTOINE et CLEOPATRE
| dearlove
| Le Bricabrac Schizophrénique